CulturalDiplomacy_fr_710x400

Un rapport du Sénat met la diplomatie culturelle à l’avant-scène

La Coalition canadienne des arts accueille avec enthousiasme la conclusion du Comité sénatorial des affaires étrangères et du commerce international à l’effet que « la diplomatie culturelle doit être un pilier de la politique étrangère canadienne ».

La Coalition soutient depuis de nombreuses années que les arts et la culture sont des atouts sur lesquels peut s’appuyer la politique étrangère. La Coalition a conséquemment encouragé plusieurs gouvernements successifs à élaborer et à soutenir financièrement une stratégie globale permettant à nos artistes et à nos organismes artistiques de dignement représenter le Canada sur la scène internationale. Nous nous réjouissons donc de constater que le Comité sénatorial, dans son rapport La diplomatie culturelle à l’avant-scène de la politique étrangère du Canada, affirme lui aussi ce besoin. La Coalition voit d’un très bon oeil la recommandation du Comité de « confier à Affaires mondiales Canada le mandat de déterminer quels sont les ressources et les objectifs requis pour élaborer un cadre stratégique qui fera la promotion du profil culturel canadien sur la scène internationale. »

Cette étude est le premier examen complet du rôle des arts et de la culture au sein de la politique étrangère canadienne depuis le rapport publié en 1994 par le Comité mixte spécial du Sénat et de la Chambre des communes chargé de l’examen de la politique étrangère du Canada. Le rapport comporte huit recommandations formulées au terme de dix-huit mois d’étude au cours desquels le comité a reçu plusieurs mémoires et a entendu plus de 60 témoins, dont la Coalition canadienne des arts. La Coalition se félicite d’ailleurs de voir ses propres recommandations – relativement au droit de suite, à la mobilité des artistes et aux obstacles fiscaux – citées dans le rapport.

« Les efforts commerciaux et diplomatiques doivent impérativement aller de pair avec un cadre réglementaire qui facilite pleinement les échanges culturels et la juste compensation des artistes entre le Canada et ses principaux partenaires commerciaux, » affirme Renuka Bauri, vice-présidente de la Coalition canadienne des arts.

La Coalition canadienne des arts reçoit et endosse l’ensemble des huit recommandations mises de l’avant par le Comité sénatorial dans cet important rapport. L’élaboration d’une stratégie globale pour la diplomatie culturelle est depuis belle lurette une priorité pour le secteur. Cette stratégie apportera au gouvernement et aux intervenants du secteur une vision partagée et un alignement stratégique qui auront des incidences positives tant pour les affaires étrangères, que le commerce.

À l’approche des élections fédérale, la Coalition canadienne des arts invite tous les partis politiques à prendre acte du rapport du Sénat sur la diplomatie culturelle et à voir dans le secteur des arts un allié fiable en matière d’affaires étrangères.

Lire le rapport sur La diplomatie culturelle à l’avant-scène de la politique étrangère du Canada

, , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.