Renuka Bauri et Frédéric Julien lors de leur comparution au Comité permanent du Sénat sur les affaires étrangères et le commerce international.

La Coalition conclut ses interventions dans les études sur la Colline du Parlement

Depuis le début de l’année, la Coalition canadienne des arts a été régulièrement invitée à participer à des études parlementaires portant sur la culture. Voici une mise à jour complète sur ces diverses études.

Étude sur les centres culturels et les districts culturels

Les coprésidents de la Coalition canadienne des arts ont comparu devant le Comité permanent du patrimoine canadien le 29 mars dans le cadre de l’Étude sur les centres culturels et les districts culturels au Canada. À la suite de ce témoignage, la Coalition a sollicité l’appui de son Comité de recherche et de politiques ainsi que d’intervenants du secteur des arts afin d’apporter des réponses détaillées à des questions portant sur l’aspect communautaire des centres culturels, sur la création et l’évolution d’un centre culturel, ainsi que sur les centres culturels dans le contexte rural. Le mémoire complémentaire a été soumis au Comité permanent du patrimoine canadien le 8 mai.

Étude sur la diplomatie culturelle

Le 26 avril, Frédéric Julien et Renuka Bauri de la Coalition canadienne des arts ont comparu devant le Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international dans le cadre de l’Étude sur l’impact de la culture et des arts canadiens sur la politique étrangère et la diplomatie du Canada ainsi que leur utilisation dans ces domaines. Cette invitation à comparaître venait à la suite de la soumission d’un premier mémoire explorant les cadres législatifs et réglementaires pouvant faciliter ou entraver la diplomatie culturelle et la (mobilité des artistes) : réglementation sur les visas et les travailleurs étrangers temporaires, la fiscalité internationale et la propriété intellectuelle. Notre témoignage a permis d’offrir maintes précisions sur ces enjeux et cela a semblé capter l’attention des sénateurs. Les membres du Comité permanents ont ainsi soulevé plusieurs questions sur ces enjeux et sur d’autres sujets similaires.

Suite à ce témoignage, la Coalition a colligé des réponses détaillées et des précisions techniques en réponse aux questions des sénateurs. Ce mémoire complémentaire a été soumis à la présidente et à la greffière du comité le 29 mai.

Étude sur la parité hommes-femmes

Le 8 mai, la coprésidente de la Coalition canadienne des arts, Kate Cornell, a comparu devant le Comité permanent du patrimoine canadien dans le cadre de l’Étude sur la parité hommes-femmes dans les conseils d’administration et au niveau des postes de cadres supérieurs des organismes artistiques et culturels canadiens. La Coalition avait été invitée à comparaître principalement dans le but d’aborder le manque de diversité au sein des conseils d’administration. Les membres du Comité permanent, de toute allégeance politique, ont posé des questions réfléchies sur les obstacles qui empêchent les femmes d’atteindre des postes de direction. Suite à ce témoignage, le comité a demandé à la Coalition de soumettre un mémoire complémentaire au Comité permanent du patrimoine canadien. Ce mémoire a été soumis le 1er juin.

 

La Coalition souhaite reconnaître et remercier toutes les personnes et les parties qui ont contribué d’une façon ou d’une autre à ces témoignages et à ces mémoires :

  • le Comité de recherché et de politiques de la Coalition;
  • ArtsBuild Ontario;
  • Association of Canadian Publishers;
  • le Groupe de travail sur la fiscalité dans les arts du spectacle;
  • Women in Music Canada;
  • Playwrights Guild Canada;
  • le Conseil des arts de l’Ontario;
  • le Conseil des arts du Canada.

&nbps;

, , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire