Crédit photo: Tara Mazurk

Dans les coulisses: du message soufflé à l’oreille jusqu’à la conférence de presse

Vous arrive-t-il parfois, en lisant un communiqué annonçant un financement ciblé, de vous demander comment le gouvernement en est arrivé à faire ce choix? Parfois, l’idée leur a été soufflée par des défenseurs des arts bien intentionnés. Permettez-moi de vous présenter l’envers du décor d’une annonce qui a fait l’unanimité. 

 

Voici le communiqué :  

« Le ministère du Patrimoine canadien et le Conseil des arts du Canada sont heureux d’octroyer près de 552 000 dollars au Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC), qui aide les travailleurs et les employeurs à créer de meilleurs environnements de travail dans le secteur culturel. Patrimoine canadien versera 252 000 dollars à l’organisme, et le Conseil des arts du Canada, 300 000 dollars. Ce financement aidera à soutenir une série de mesures intitulée « Milieux de travail respectueux dans le secteur des arts ». Ces mesures visent à doter le secteur culturel des outils, des pratiques et de la formation nécessaires pour créer et préserver des milieux de travail respectueux. Plus de 1 750 organismes voués aux arts pourront profiter de ces nouveaux outils et ressources. » 

 

La Coalition croit en la mission du CRHSC et il nous est arrivé d’endosser certaines de leurs revendications dans nos mémoires prébudgétaires. Lorsque le mouvement #Moiaussi a donné lieu à l’affaire Soulpepper, les membres de notre comité de direction ont rapidement commencé à évoquer le besoin de ressources et de formation en lien avec le harcèlement. PACT et Canadian Actors Equity ont tenu un sommet à la mi-janvier pour discuter du harcèlement dans les arts de la scène et des façons de mettre un terme aux jeux de pouvoir. Sara Meurling de PACT a évoqué le souhait de voir un financement fédéral appuyer une initiative en ce sens. Alors, le comité de direction a décidé de tenter quelque chose de plutôt inusité : nous avons contacté le bureau du ministre des finances à quelques semaines du budget et leur avons fait parvenir une proposition audacieuse mais participant de ce vent de changement qui soufflait jusque sur la Colline du Parlement. Notre instinct avait été le bon; le bureau du Ministre s’est montré intéressé. Les coprésidents de la Coalition ont donc proposé que le gouvernement fédéral accorde 1,6 millions de dollars au CRHSC pour entreprendre de la formation et du mentorat afin d’avoir des milieux de travails respectueux, équitables et sécuritaires dans les arts. Puis, nous avons retenu notre souffle jusqu’au dépôt du budget à la mi-février. Malheureusement, le financement demandé ne s’y est pas trouvé. 

Mais la graine avait néanmoins commencé à germer. 

Après avoir soumis cette proposition au ministre des Finances, nous avons aussi mis nos alliés chez Patrimoine canadien et au Conseil des arts du Canada au parfum. Comme elle coïncidait avec les priorités de la ministre du Patrimoine canadien et que des sommes étaient disponibles de part et d’autre, la proposition a cheminé jusqu’aux instances décisionnelles qui l’ont jugée pertinente et opportune. Au bout d’un compte, la clé du succès en représentation politique, c’est d’être à l’affût du climat politique et d’arriver avec la bonne proposition, au bon moment. 

Après avoir réussi à convaincre nos interlocuteurs, la Coalition a passé le relais au CRHSC, qui s’est entendu avec les bailleurs de fonds sur les détails de cette initiative spéciale. 

La Coalition canadiennes des arts est fière d’avoir pu jouer son rôle dans l’obtention de ce financement exceptionnel. Ce succès témoigne de l’importance vitale de la fonction de représentation politique pour le secteur des arts. 

 

  • Frédéric Julien

No comments yet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.